Skip to main content

Accueil » Dernières nouvelles »

For the English version, please click here

Le gouvernement progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick devrait avoir honte de son inefficacité à agir pour protéger nos locataires les plus vulnérables!

Pour un gouvernement qui adore se présenter comme étant l’un qui « fait avancer les choses » et qui « ne met pas la charrue avant les bœufs », il n’est certainement pas pressé d’aider nos citoyens les plus appauvris et les plus vulnérables, qui les place dans une situation à ne pas pouvoir prospérer. Comme exemple, malgré l’augmentation alarmante des loyers, nous n’avons vu aucune mesure significative prise par le gouvernement pour résoudre ce problème.

“Rents in New Brunswick increased 4 times faster in a year than target set by province.” (Les loyers au Nouveau-Brunswick ont ​​augmenté 4 fois plus rapidement en un an que l’objectif fixé par la province.)  CBC – May 22, 2024

“Rents go through the roof in New Brunswick – (Les loyers montent en flèche au Nouveau Brunswick)” Telegraph Journal – May 22, 2024

“Statistics Canada reports rents in NB jumped 10.8 percent, the most east of Alberta” (Statistique Canada rapporte que les loyers au Nouveau-Brunswick ont ​​bondi de 10,8%, augmentation la plus élevée à l’est de l’Alberta. (Alberta’s population grew by 202,324 in only one year – La population de l’Alberta a augmenté de 202 324 habitants en seulement un an)

Les gros titres des mois précédents dressent un tableau sombre dont nous ne devrions pas être fiers. Malgré des promesses remontant à la mi-2021, l’inaction du gouvernement conservateur a permis à la crise des loyers de s’aggraver à un rythme alarmant. L’augmentation de 10,8 % du loyer moyen constitue la plus forte hausse des quatre dernières années, laissant un grand nombre de nos concitoyens à se battre pour rejoindre les deux bouts.

Le plafonnement de prix des loyers de l’ère « COVID » a expiré le 31 décembre 2022 et n’a pas été remplacé malgré les nombreuses promesses de la ministre Jill Green au cours des deux dernières années selon lesquelles « rien n’était exclu, y compris l’adoption d’un plafonnement de prix des loyers ». Il est décourageant de voir de telles promesses ne pas avoir étées suivies, surtout alors qu’elles auraient pu faire une différence significative dans la vie de nos citoyens.

L’année dernière, le ministre Green a publié la stratégie du logement du Nouveau-Brunswick, qui comprenait l’objectif de réduire les augmentations annuelles des loyers à « une moyenne de 2,5 pour cent ».

Au lieu de cela, ils ont atteint quatre fois cet objectif.

Malgré l’affirmation du premier ministre et de son ministre, la réduction ou l’élimination de la partie provinciale de la TVH sur les nouvelles constructions locatives ne fonctionnera pas.  Cela fonctionne assez bien à l’Île-du-Prince-Édouard et en Nouvelle-Écosse.

Le premier ministre Higgs voudrait nous faire croire que le Nouveau-Brunswick, sous sa direction, est « plus fort que jamais ». L’Alliance des Gens, quant à elle, soutient que nous sommes seulement plus forts que nos plus vulnérables – et qu’ils s’affaiblissent de jour en jour sous ce gouvernement. Nous sommes déterminés à lutter pour un logement abordable et nous continuerons jusqu’à ce que nos citoyens les plus vulnérables ne soient plus en danger.

Les Néo-Brunswickois s’attendent à mieux. De plus, ils méritent mieux.

Visitez https://peoplesalliance.ca/about/people-matter-2024-our-core-vision/ pour en savoir davantage sur notre plan de logement abordable.